Lignes de crédit

There are no translations available.

Les lignes de crédits ou facilités de trésorerie sont des concours destinés aux personnes physiques ou morales exerçant une activité commerciale. Ces lignes de crédits commerciales ont une durée maximale de 12 mois renouvelables.

Parmi ces facilités, on trouve notamment :

- la ligne CA (Cash Advance): Crédit de caisse rattache au compte courant et destiné aux commerçants qui ont besoin de liquidités et qui font des rentrées d’argent régulièrement sur leurs comptes.

- la ligne CNC (Change Non Couvert) : Crédit destiné aux importateurs et qui est destinés à financer les paiements par CREDOC. Généralement, les bénéficiaires de cette ligne doivent provisionner une partie du montant au moment de l’ouverture d’une crédoc.

- la ligne EPI (Escompte Promesse à l’Importation) : crédit permettant à l’importateur de disposer de sa facilité de caisse juste après le paiement d’un crédoc. Cette ligne est mise en place pour une courte durée, en attendant que l’importateur puisse vendre les marchandises importées.

- la ligne AVCO (Avance sur Commande) : Crédit d’escompte accordé à un client qui présente un bon de commande et qui a besoin de liquidités pour pouvoir se procurer les marchandises qu’il doit livrer.

- l'Escompte Facture (EFA) : Crédit d’escompte à un client qui a livré des marchandises et qui a présenté à l’acheteur une facture. Ce crédit lui permet donc de disposer du montant en attendant que la facture soit payée.

- l'Escompte Cédant (EC) : Ce crédit fonctionne comme le précédant, à la différence qu’à la place de la facture, il s’agit d’une lettre de change dont les 2 signataires sont impérativement tous les 2 des clients BCB.

- le Cautionnement (CNT) : Acte de cautionnement établi par la banque en faveur d’une entité certifiant que la banque se porte caution pour le client auquel on remet l’acte. Les plus communs sont les cautionnements de soumission (pour que le client puisse soumissionner à un marché), d’avance de démarrage (pour que le client puisse bénéficier d’une avance pour commencer à exécuter le marché), de bonne fin (la banque cautionne le client jusqu’à la fin du marché), de douane (pour que le client maintienne les marchandises sous dépôt en douanes en attendant qu’elles soient vendues).

- l’avance à terme fixe (ATF) : c’est une avance qui n’est remboursable qu’à une échéance préalablement convenue avec la Banque et fixe.

 

Banner
Banner
Banner
Banner